La course à pied Les blogs courseapied.net : Serge

Le blog de Serge

Flux rss du blog, des réactions

Mes catégories

Mes derniers billets

Mes liens


Le forum courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-06-14 02:01:36 : Tour du Vercors : la Richardière à Villard de Lans (09-05-08) - 15 photos - 4 réactions

Etape remodelée à la dernière minute pour cause de neige. Va-t-on pouvoir monter au point culminant du Vercors : le Grand Veymont avec ces 2341m ?

Départ en sens inverse de la veille mais très vite, on monte sur la droite. J'ai un peu de chance de retomber sur le bon sentier, ayant pris un raccourci qui ne retrouver pas de suite le sentier. C'est que les lacets plats, ce n'est pas ce que je préfère. J'attends mes compères et l'on descend au col de l'Aupet pour traverser vers le bas du Pas de la Selle. Bien enneigé le coin. Je préfère éviter les traces qui montent en dévers pour prendre plus raide mais pleine pente. On s'enfonce un peu dans la neige donc pas de problèmes avec des batons auxquels on a laissé les rondelles.

On se dirige vers l'arete sud du Grand Veymont, qui semble bien denneigée. J'effectue l'ascension dans la trace d'Etienne afin que l'on soit ensemble si l'on décide de rebrousser chemin. Une petite corniche et quelques névés en dévers ne nous arretent pas et nous arrivons au sommet juste avant des randonneurs qui viennent de l'arrete nord. Nous préférons ne pas descendre par là mais pas nos traces de montée. Heureusement pour moi, quelques névés sur le bas me permettent de me faire plaisir et de revenir, ayant perdu beaucoup de terrain sur les cailloux.

Nous voilà sur le plateau, encore souvent enneigé, au GR difficile à trouver et à suivre. Un peu de hors sentier et l'on finit par retomber sur la Nouvelle Jasse de la Chau et sa fontaine où je fais le plein du jour. On retrouve le GR qui est très varié, montée, descente, virages, neige, herbe, cailloux, lapiaz; bien moins roulant que je ne pensais. Passage à la Jasse du Play. Vu le nombre de randonneurs que l'on a croisé, cette cabanne a du être bien pleine. Trollache haut puis une combe encaissée qui a bien gardé la neige jusqu'à moins de 1400m. Pot du Play et la grande plaine de Darbounouse où l'on quitte le GR pour rejoindre les pistes de skis de fond de Corrençon / Herbouilly.

Comme cela n'avance plus très vite, je me fais un exercice de marche rapide. Etienne est très régulier sur sa façon de procéder : marche dès que cela monte et relance systématique dès que cela redevient plat. Dès qu'il marche, je reviens sur lui, maintiens presque l'écart quand c'est plat et perds du terrain quand cela descends. A part dans une longue descente où j'ai recourru, j'ai gardé le contact sans courir.

Fin de la portion vallonée, je recours dans la descente sur Corrençon. Une dernière montée vers la crête du Peuil pour clore cette longue journée. Nous sommes sur les parcours d'entrainement d'Etienne et nous passerons la nuit chez lui.

2008-06-04 02:10:06 : Tour du Vercors : Rousset à la Richardière (08-05-08) - 19 photos - 5 réactions

Etape des hauts plateaux du Vercors. La grande question est de savoir la quantité de neige que l'on va rencontrer et donc l'itinéraire que l'on va pouvoir suivre.

Départ par une montée sur le plateau. Je prends un peu d'avance et suit un sentier balisé. A un croisement avec vue, j'attends mes compères. Etienne m'apprends que l'on est pas sur le sentier prévu et que j'ai eu de la chance qu'il le loupe aussi. A partir de là, je resterais à vue, car les sentiers sont plutôt rares dans ce coin et pas évident à suivre. Par contre, chose que j'aprécie, on peut passer partout sur ce plateau.

On évite une partie de l'itinéraire prévu où il semble y avoir trop de neige. Après la pause déjeuner, on prend la direction de la croix du Lautaret. Je fais la trace dans la neige qui porte pas trop mal. Je profite de la neige dans quelques descentes pour faire quelques pas glissés et prendre un peu d'avance sur ceux qui préfèrent les cailloux. On chemine sur le plateau vers le haut du pas de l'Aiguille. Mes compagnons s'envole dans cette descente caillouteuse que je n'aprécie guère. Je préfère le faux plat descendant qui suit, sur une piste puis route, où je mets le turbo. Nuit à l'hôtel Au Gai Soleil du Mont Aiguille.

2008-05-21 01:29:23 : Tour du Vercors : St Laurent en Royans à Rousset (07-05-08) - 21 photos - 6 réactions

Ce tour du Vercors a été pensé par Etienne, local de l’étape, dont je suis les diverses sorties sur http://pagesperso-orange.fr/etienne.fert/
Est également présent, Didier, que j’ai déjà rencontré sur un off dans le Doubs. Après moults changements, 5 étapes sont au programme du mercredi au dimanche. Je débarque chez Etienne à Villard de Lans le mardi soir, rapidement rejoint par Didier. Un plat de pattes et au lit.

1ère étape : St Laurent en Royans – Gite du Liotard à Rousset
Un peu de voiture pour descendre du plateau et partir pas loin de la vallée de l’Isère. Départ en marchant sur de petites routes du village, avant de rejoindre le GR9 qui remonte la combe Laval vers le Pas du Pas. Bonne nouvelle, je suis bien en montée, malgré mon jour de relâche la veille. En juillet dernier, sur le Tour du Queyras, dans la même configuration (pas de sport le jour du trajet), je n’avais pas été bien du tour sur le début de la première étape. Une fois sur le plateau, il faut courir. Etienne file sur de petites descentes à peine technique. Avec mon sac bien lourd et mon peu de course à pied depuis le début de l’année, je peine à suivre. Passage à la ferme des Meyniers puis un peu de route jusqu’à Lente. C’est pas bien grand mais j’arrive à trouver de l’eau, mon souci quotidien : trouver de l’eau. C’est à priori le seul point d’eau de la journée et nous ne sommes pas encore au 1er tiers donc je fais le plein.

Portions globalement montantes avant une raide montée hors sentier vers les crêtes (Serre de Montue) dominant Font-d’Urle. Pause casse croute devant un chouette paysage. Premiers névés en descendant de la crête. Passage sur la piste de ski et l’on continue vers le But de Saint-Genix, que l’on croit souvent atteindre, mais non c’est juste une antécime. A part mon mollet droit, qui me pose quelques soucis, je suis satisfait que tout aille bien. On continue par la crête. C’est à mon tour de perdre du terrain sur mes compères dans une courte descente. Je préfère y aller très cool pour l’instant. Tiens des point bleus tous les 10m et des rubalises, peut-être pour la course Die - Col du Rousset. On continue la crête qui remonte, puis descend vers le col du Rousset. Etienne, le nez dans la carte, nous fait quitter le chemin facile pour prendre au plus court, mais une falaise non indiquée sur la carte nous arrête. Un peu de jardinage avant de se résoudre à reprendre la piste qui se transforme en voie romaine menant au tunnel du col du Rousset. Pas de tunnel pour nous, mais une courte et raide montée pour le col naturel. Descente droit dans la pente vers le départ de remontées mécaniques. Pas d’eau disponibles aux toilettes fermées. Je finirais l’étape avec les quelques centilitres qu’il me reste. Faux plat descendant en fond de combe, un peu de route et l’on finit cette première étape au gîte.

Boissons, douches, siestes et un bon plat d’haricots verts qui fait la joie du traileur affamé. Pour la part, je suis content de ma forme sur cette longue et belle étape de 44 kms.


www.courseapied.net - info@courseapied.net