La course à pied Les blogs courseapied.net : Serge

Le blog de Serge

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2010-01-23 19:28:18 : But au couloir de Mévonne - Mont Billiat (23-01-10)

Tout d'abord, bonne année 2010, on est encore en janvier, c'est pas trop tard ;-)

Un bon début d'hiver pour moi mais j'ai souvent laissé l'appareil photo à la maison car je n'ai pas innové, que des classiques.

J'ai vu ces derniers jours que les condition étaient bonnes pour faire du raide. Alors, je retourne au Mont Billiat pour faire une tentative au couloir de Mévonne. L'an passé, j'étais monté par le sentier d'été mais n'avait pas pu accéder au couloir car les premiers mètres sont très raides et peu enneigés. Donc, cette fois, j'attaque le couloir par le bas, en espérant aller jusqu'au pied de la partie très raide.

Départ des Charges d'en Haut. Une trace de raquettes et une de ski me permettent de monter assez vite et sans trop d'effort. Comme je sais que trouver le sentier sous une couche de neige est bien difficile après le chalet à 1200m, je quitte la trace et monte dans dans la pente. Comme il y a des portions bien trop raides, je tire à gauche et cela passe bien. 2 groupes de 3 chamois dans cette portion de forêt. Oh, le chemin, chouette. Pas de trace, mon skieur et raquettiste ne sont pas passés par là. Je continue jusqu'aux Chalets de Pertuis où il y a un groupe.

Descente de quelques dizaines de mètres et je remonte sur la droite pour redescendre ensuite vers le bas de la grande pente qui fait suite au couloir. Une seule trace de descente en ski. La neige me convient alors je commence l'ascension, en lacet d'abord. Je rejoins la trace de ski mais préfère continuer à tracer dans la neige vierge. Quelques rares portions en neige dure. Plus haut, je marche en canard, droit dans la pente, bien concentré. Arrivé entre les falaises, la trace du skieur est bien moins profonde. J'ai peur qu'il n'y ai pas assez de neige meuble pour me freiner donc je préfère arrêter là, 50-100m en dessous de la sortie trop raide.

Quelques photos, et une fois bien prêt, j'attaque la descente. Cela se passe bien, aucune chute sur les fesses. C'est bon mais pas excellent. Je continue par les clairières qui suivent la grande pente et je fais demi-tour dans une zone chaotique de rochers de plusieurs mètres de hauts qui bloquent le passage.

Maintenant que la trace de montée est faite, autant en profiter pour remonter. C'est beaucoup plus facile cette seconde fois. Tiens, des skieurs ! C'est le groupe qui était au chalet tout à l'heure qui est monté par la voie normale pour descendre le couloir. Je reste concentré sur mes gestes et m'arrête quelques mètres plus bas que la première fois. Nouvelle descente sans problème. Ils sont en train de remettre leur peaux qu'en j'arrive en bas.

Je tournicote autour des chalets de Pertuis pour tester la neige dans différentes orientations, c'est bon dans l'ensemble.

Retenterais-je le coup avec 20cm en plus de neige meuble dans le couloir proprement dit ?

Les réactions

Par piermer, le 2010-01-23 21:47:59
Bonne année 2010 Serge !
Année, on te le souhaite, chargée en découvertes et redécouvertes de ces pointes, couloirs,têtes,monts et faces dont on se lasse jamais.. et en sécurité surtout quand la neige s'amoncelle dans les grandes pentes!
Encore de belles photos que tu nous a réservées .. merci !

Par Pierrot_75, le 2010-01-24 14:25:32
Très bonne année à toi Serge !! Toujours aussi splendides tes photos !

Par flodm, le 2010-01-26 10:36:12
Bonne année SERGE, et grand merci pour les photos !!
PS. Je ne rate aucun de tes périples !!

Par macri, le 2010-01-26 22:18:30
soulagement : de nouvelles photos! merci;
une excellente année riche en randos et exploits pour toi!

Par ric69, le 2010-01-31 10:51:06
Good year to you.
Cette année encore, on peut dire que l'on a un hiver !!
A+

Par Pti suisse, le 2010-02-01 20:33:10
Merci beaucoup pour ces quelques belles photos nostalgiques pour moi qui ait vécu 8 ans à Lullin ; le paradis sur terre.

Par pulsar74, le 2010-03-21 09:26:49
Excellent!.. un autre couloir démare à quelques metres du sommet nettement plus engagé dans un cadre très sauvage , il est en condition plutot mars/ avril on le voit très bien sur 2 photos à gauche de celui de Mevonne , par contre c'est pas ridicule d'avoir un piolet à portée de mains on y rencontre parfois de la glace donc important de le remonter à pieds pour "reconnaitre" Bon ski ...

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Cliquez sur le graphique pour voir les données chiffrées de la séance.


Le couloir et la grande pente qui fait suite


La pente vue de mon point de demi-tour


Grande Pointe des Journées à gauche, les chalets de Mévonne sous la neige


La trace du skieur et la sortie du couloir


Chablais


Léman


Couloir jumeau à gauche (beaucoup plus difficile) et couloir de Mévonne au centre


Belles dalles


Le couloir jumeau


Le cirque de la voie normale d'été


Vallée de Bellevaux


Station d'Hirmentaz


Les 5 billets précédents

2009-10-12 21:50:56 : Superbes photos en perspective - 0 photo - 3 réactions

Un concours de photos a lieu sur un site de montagne :
http://www.camptocamp.org/articles/187913/fr/9#images
De magnifiques photos et il s'en ajoute encore.

Un autre site excellent :
http://www.tetras.org/

Que la montagne est belle !

2009-09-25 19:56:07 : 31 * 2000 = 65000 - 0 photo - 4 réactions

L'an dernier, je n'avais pas réussi à me motiver les derniers mois pour faire 1000m de D+ par jour en moyenne et je m'étais arrêté à 324555m de D+ de janvier à décembre. Alors pour 2009, je me fixe un objectif plus court : seulement un mois, avec un minimum de 2000m de D+. Ayant déjà remarqué que j'étais bien en forme après une période à fort volume, je veux tester un très fort volume.

Résumé jour par jour ici :
http://forum.ultrafondus.net/showthread.php?t=6037
avec l'évolution de mes temps sur des portions identiques au fil du mois.

Ma conclusion de ce mois :
étant petit joueur, je m'étais fixé un objectif qui me paraissait largement accessible et ce fut le cas. Je m'attendais à une baisse de la fréquence cardiaque (qui a eu lieu) et une baisse des performances, et là surprise, cela n'a pas eu lieu. Il y a eu de la fatigue au bout d'une semaine mais plus en fin de mois. Je vois quelques explications à cette amélioration des perfs : meilleure forme, baisse de poids, températures plus clémentes.

au total, j'ai fait 114h33'10'' avec 62540m de D+ à l'alti, 65000m +/- 1000m en réalité vu que mon alti sous-estime le dénivelé quand il fait chaud.
cela fait une moyenne de 3h41'42'' et 2017m de D+ par jour
30h27'21'', 724.6km, 23.79km/h, 17750m de D+ pour le vélo
84h05'49'', 44790m de D+ pour le trail
détail sur http://www.kikourou.net/entrainement/navigation.php?init=1&kikoureur=44&navmois=8&navannee=2009

Du vélo tous les 3 jours environ, de bonnes nuits avec lever naturel sans réveil, énormément d'eau, des siestes m'ont permis de bien récupérer, élément très important. Il ne sert à rien de vouloir caser un tel volume si l'on a un emploi du temps chargé à coté. J'avais déjà enchainé des semaines à 10000m de D+ en 17-18h, déjà fait presque un mois de sorties d'affilé, une semaine à 15000 et une à 16000m de D+.

J'avais déjà remarqué qu'au printemps, après une fin de saison de neige chargé en volume, j'avais une super forme. Cela s'est vérifié ce mois. Du volume, des montées à un bon rythme non traumatisantes (j'ai quasiment fait toutes les montées en marchant), aucun fractionné, et je vole, avec une impression de facilité quand je veux monter à fond. Je n'ai pas besoin de me motiver pour continuer mon effort alors que quand je ne suis pas en forme, il faut que je me fasse violence pour ne pas couper mon effort.

ma fréquence cardiaque :
1er aout, dernière grosse montée, 386m de D+ à 877m/h, moy 141.3 [78.5%], max 148.0 [82.2%]
les % sont calculés sur 180, valeur pas atteinte cette année.
29 aout, 1552m de D+ à 972m/h, moy 125.2 [69.6%], max 138.0 [76.7%]
montées différentes mais au profil ressemblant, si ce n'est la longueur

mais j'arrivais quand même à faire monter les puls :
le 2 aout, 457m de D+ à 150.9 [83.8%] de moy, max 158.0 [87.8%]
le 30 aout, sur la même montée, 461m de D+ à 155.2 [86.2%], max 166.0 [92.2%]

plus de données à partir de http://polartrainer.free.fr/calendar.php?min_date=2009-07-27&uid=30


En plus de me tester physiquement, ce challenge m'a permis de faire plus de belles sorties en montagne qu'un mois d'aout normal, ce mois passant ainsi très vite.

Reste à savoir maintenant comment vont se passer les prochains jours : contre-coup ou maintien de la forme ?
réponse au 25 septembre, pas de grosse fatigue ni de blessures mais la forme s'en est allé car j'ai beaucoup enchainé les journées de repos et cela ne me réussi pas.

2009-09-23 20:26:02 : Pointe de Bellegarde par les chalets de Salvadon (31-08-09) - 10 photos - 3 réactions

Un itinéraire que j'ai en tête depuis longtemps : la Pointe de Bellegarde par les chalets de Salvadon.
Je me gare à l'Echarny, commence la montée et prend à gauche pour redescendre au Crot et sa fontaine, afin de me mettre la tête sous l'eau. Belle journée et chaude à basse altitude.
Je reprends la longue piste vers les chalets de Salvadon que je découvre. Les autres fois, j'avais toujours tourné à droite avant pour monter à la Pointe de Sans Bet.
Mouillage à une des 2 fontaines et je traverse la plateau. Ensuite, il faut bien être attentif pour suivre les cairns. Sur la fin, je les perds alors je monte sans difficulté le long de l'arrête de Trécot mais je bute sur la dernière falaise. J'ai lu qu'il y avait une chaine pour passer la Boite aux Lettres. Je teste un premiers pas d'escalade, ne le sent pas et redescend, idem un peu à coté. Mince alors, c'est con d'être 100m sous le sommet et de ne pas pouvoir y accéder. Finalement, je vais bien plus à gauche et trouve une chaine, chouette. Je passe donc la Boite aux Lettres, une vire légèrement ascendante, qui forme presque un tunnel. Je retrouve un terrain connu plus haut, le final étant identique pour les 3 itinéraires possibles pour gravir ce sommet.

2009-09-17 15:58:43 : Crête de l'Aiguille de Varan (29-08-09) - 11 photos - 7 réactions

Un chouette parcours varié et avec une montée efficace du bord de l'Arve aux Aiguilles presque 2000m plus haut. J'ai renoncé au sommet qui nécessite un peu d'escalade.

2009-09-04 19:34:19 : Mont Billiat par la face sud (23-08-09) - 13 photos - 1 réaction

Une montée peu fréquentée au Billiat car hors sentier dans la face sud.
Départ des Charges d'en Haut, montée classique aux chalets de Pertuis et descente par la piste aux chalets de la Buchille où je trouve une fontaine. Ensuite, je fais quasiment une boucle complète pour tourner à droite vers le col de la Buchille alors que j'aurai du tourner à gauche. Bien raide, la montée au col, droit dans la pente. La descente de l'autre coté, pareil, mais là il n'y a même pas de sentier, juste des herbes couchés par les passages précédents.
J'arrive aux chalets des Chalets, et vois une trace qui monte vers le Mont Billiat. Quelques photos et j'attaque la montée. Au début, la trace se suit bien, ensuite c'est au mieux dans la végétation, parfois jusqu'au visage, quelques orties pour pimenter le tout. Tiens une marmotte qui s'enfuie. Tiens, un quadrupède dans les rochers. Ayant réviser cette semaine la différence entre chamois (qui s'enfuit) et bouquetins (apprivoisé), je suis sur que c'est un chamois, qui mets un peu de temps à sortir de mon champ de vision. Un peu moins de végétation plus haut alors je progresse plus facilement. Tiens, des randonneurs tout là haut sur la crête. Personne quand j'arrive au sommet.
Descente par la voie normale et je continue vers les chalets de Mévonne et sa fontaine. Je veux aller au col de l'Encrenaz, accessible que d'un coté. Il faut avoir du flair pour trouver le sentier jusqu'au pied de la raide pente herbeuse. La végétation a tout recouvert alors je monte au plus court. C'est un peu chaud quand je dois de ne pas glisser juste à quelques herbes. Je pense redescendre sans aller au col, mais je tombe sur le sentier qui étais plus haut sur ma droite. Je le suis jusqu'au col. Descente sur le sentier, très lente, en assurant chacun de mes appuis, ne faisant pas trop confiance à l'accroche de mes chaussures bien lisses, dans cette raide pente. Sur le sentier, je m'en sors assez bien. Fin de la portion où le sentier est visible, droit dans la végétation, assez bizarre.
Je repasse à proximité des chalets de Mévonne et monte droit dans la pente vers la Grande Pointe des Journées. Vite, il faut penser à descendre, si je ne veux pas finir de nuit, avec mes lunettes de soleil. Il fait encore jour quand j'arrive.
Pas difficile, pas exposé mais pas très agréable, cet itinéraire de montée.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net