La course à pied Les blogs courseapied.net : Serge

Le blog de Serge

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens

  • A venir

Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-06-27 20:55:00 : Tour des Cerces (27-06-07)

Je prends la voiture pour remonter la superbe haute vallée de la Clarée. Je me garre au bout de la route à plus de 2000m d'altitude et pars pour le col des Béraudes. Un premier mur m'étonne, ils n'ont pourtant pas l'habitude du droit dans la pente dans le coin. J'arrive au lac des Béraudes, autour duquel se promènent des randonneurs qui apparament ne vont pas plus loin. Je continue par une traversée ascendante, avec plusieurs longs névés à passer pour atteindre le col des Béraudes. Photos.

A gauche au croisement sans panneaux plus bas, et je fais la traversée quasiment constammant dans un pierrier vers le col de Chardonnet. Photos à ce que je crois être le col mais non, la carte m'indique qu'il est un peu plus bas. Plongée sur l'Alpe du Lauzet où je fais le plein d'eau à une fontaine.

Remontée vers le lac Blanc par un vallon dont le haut semble infranchissable. Je pensais qu'on allait prendre sur la droite en haut des lacets dans l'herbe, mais non, on prend une cheminée bien dans l'axe. Le passage bien équipé de cables se passe sans trop de problème (à la montée). Je longe le Grand Lac et quitte le sentier pour une traversée ascendante qui m'amène à proximité d'un des lac de Ponsonnière. Le temps change, le soleil jusque là, je me dirige maintenant vers les nuages et j'ai un vent frais de face. Je mets mon coupe-vent et récupère le sentier qui m'ammène au col de la Ponsonnière. Aucune visibilité, je continue.

Je croise un groupe de VTTiste sur ce sentier assez roulant. Passage à proximité du lac des Cerces mais je n'en pas la couleur. Petite montée au col des Cerces avec quelques névés qui ne vont pas subsister longtemps. Je suis toujours sur un sentier balisé, mais dans ma tête, je devais remonter, alors que le sentier descend, mais toujours dans la bonne direction. En fait, c'est bon. C'est si j'avais voulu aller vers la route du col du Galibier que j'aurais été embeté car je n'ai pas vu le croisement. Le temps se dégage. J'arrive au refuge des Drayères. Je rentre pour essayer d'obtenir des infos sur la montée au Thabor mais personne alors je finis ma boucle sur la piste bien roulante vers le parking.

Superbe secteur pour ce que j'en ai vu quand la visibilité le permettait.

Les réactions

Par Romain, le 2007-06-27 21:14:39
Encore une fois bravo pour ces belles photos ! je ne m'en lasse pas , j'avais déjà parcouru cette zone avec des chasseurs alpins , première fois que je marchais à crampons sur un glacier dans les Ecrins , y a 9 ans mais je m'en souviens comme si c'était hier !
Y a riend e plus grand et de meilleur , que de se retrouver seul là haut , au dessus de tout , mais si petit en même temps , rien au milieu de ces immensités !

Par jepipote jaloux, le 2007-06-28 08:50:44
t'en a pas marre de me faire baver tous les jours-))
quand je pense que je vais à la mer cet été!!!!!

Par Romain, le 2007-06-28 20:08:08
Je viens de voir qu'une cordée de 5 randonneurs étaient morts dans le massif des Ecrins sur un glacier .
Il est bon de rappeler que la rando en haute montagne ne s'improvise pas et demande beaucoup de préparation et de précaution , et même quand tout cela est ok , le risque zéro n'existe pas , car la nature reste imprévisible .

Par nico, le 2007-06-29 23:01:47
Sympa les photos. Pour le zoom sur les glaciers, ce doit être le glacier du Casset au dessous des "Agneaux". On reconnait le couloir "Davin" sur la gauche.
...à comparer à cette photo (qui doit dater des années 70): http://math.univ-lyon1.fr/~germoni/images/montagne/davin.html

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Cliquez sur le graphique pour voir les données chiffrées de la séance.


Du col des Béraudes, on devine le sentier qui contourne la montagne de gauche


Le lac des Béraudes du col. On vois la trace dans les différents névés.


A proximité du col du Chardonnet, le col du Galibier au fond


La crête du Chardonnet


Le lac de la mine


Zoom sur un glacier des Ecrins


Le Grand Lac. Les nuages sont derrière moi.


Le plus petit des lac de la Ponsonnière.


La haute vallée de la Clarée depuis le refuge des Drayères.


Les 5 billets précédents

2007-06-26 22:01:50 : Crête de Peyrolle (26-06-07) - 11 photos - 7 réactions

Départ de Névache pour la montée du col de l'Oule, déjà effectuée l'an passé. Tiens, je me rends compte en écrivant ce CR que je n'ai pas pris le chemin voulu après ce col. En fait, sur le terrain, un sentier évident mène au col de Granon, accessible en voiture et arrivée d'une course à pied en cote. Je continue vers le col de Barteaux et attaque la montée sur la crête vers la Croix de la Cime. Il fait pas chaud, avec ce vent. Pause photos et j'en profite pour enfiler mon coupe vent.

Je continue la crête de Peyrolle jusqu'au Serre des Aigles, au dessus de Briançon. Vu personne sur la crête. Au retour, je prends la variante du GR5c qui fait passer à flanc quelques centaines de mètres sous la crête. De retour au col de Barteaux, je passe par le sommet du Grand Meyret avant de redescendre sur le col du Granon. Vent de face qui rend ma progression difficile sur le plateau des Cibières. Je descends jusqu'au col de l'Oule et je fais une pause pour enlever un caillou, remplir ma poche à eau et prendre quelques photos. Un pecheur est présent. Plus que de la descente pour rentrer, je la fais assez vite.

2007-06-25 19:32:35 : Tour et ascension de la Pointe de Pécé (25-06-07) - 14 photos - 3 réactions

Je prends la voiture pour aller au départ du sentier de la grotte des Cinquante Anes. Je prends ce sentier que je dois quitter rapidement mais j'y reste, ne voyant pas de panneau. Je erre un peu, sort la carte et comprends que je suis monté trop haut. Je retrouve le bon sentier et continue mon chemin dans la foret de mélèzes. Je remonte le ravin de la Lauze vers le col de Dormillouse, où j'étais passé en 2005 lors de la GTA. J'aurais bien voulu faire des photos mais un très fort vent au col m'a poussé vers la descente. Je me suis arrete plus bas, quand le vent s'était un peu calmé.

Je finis la descente vers les chalets des Acles, où l'on avait profiter d'un ravitaillement express à la rivière plutot qu'à la fontaine un peu plus haut, pour distancer des coureurs. Cette fois, j'ai le temps alors je fais faire le plein à la fontaine. Je repars et traverse le ruisseau sur un tronc d'arbre judicieusement placé. Je remonte vers la Pointe de Pécé, toujours dans la foret. Le sentier est bien indiqué par des panneaux, mais pas toujours bien net dans la foret ni sur les premières pentes à découvert. Qui dit découvert, ni à nouveau le fort vent de tout à l'heure. J'hésite un peu à ma faire toute la montée dans cette tempete de vent. C'est limite par endroit. Au sommet, je suis étonné que je puisse m'asseoir sans ressentir le moindre vent. 3m à coté, c'est une autre histoire. Je peux donc prendre des photos ce que je n'aurais pas cru possible. A noter un object très insolite à cet endroit qui sert de sépulture. Qui sera trouver ce que cela peut etre ?

La descente maintenant, avec le même vent extremement violent au meme endroit, le reste du temps, je peux trottiner. Je suis content de retrouver la foret et son abri. Long sentier agréable en balcon dans la foret, avec quelques traversées de ravins, dont un où une corde m'a bien servi à remonter une raide pente glissante. Je revois quelques animaux, mais je mets trop de temps pour sortir l'appareil photos. Ils ne sont pas restés assez longtemps immobiles, à ma vue. Je retrouve le sentier du matin et finis la descente. Les jambes vont bien même si je sens que mes chaussures n'ont plus trop d'amorti au talon. Dernière pause pour remplir ma poche à eau.

2007-06-24 21:06:46 : Pic du Lac Blanc et crête de Mome (24-06-07) - 15 photos - 2 réactions

Quelque gouttes tombent quand je finis de me préparer, cela ne sera pas le ciel sans un nuage de la veille. Départ avec un peu de bitume du hameau du Cros à Névache. Dans le hameau principal, Ville Haute, je loupe la route sur la gauche, qui m'aurait fait remonter la vallée de l'autre coté de la Clarée. Je continue sur route et ensuite sur un sentier qui permet de couper la route. Le soleil est revenu, les sauterelles sont nombreuses.

Fin de la route et je prends le "Chemin de Ronde", qui permet de remonter la vallée en hauteur. Une montée en lacets vers les chalets de Biaune et ensuite je peux recourir quand la pente est moins forte. Un panneau m'indique le sentier direct vers le Lac Laramon. C'est un classique du secteur alors je ne suis pas étonnée d'y voir du monde. Je poursuis vers le lac suivant : le lac du Serpent, tout autant fréquenté. Ensuite il y a moins de monde. Je passe un des lacs des Gardioles et continue vers le col du Grand Cros, atteint tout juste en 2h. Sentier encore facile vers le point 2935, et ensuite, c'est au pif dans les rochers en espérant avoir choisi la bonne option.

Pause photos au sommet, les nuages ont la bonne idée de rester assez haut. Demi-tour pour rejoindre le point 2935, d'ou je plonge vers le lac Blanc. Le technicité de la trace me fait plonger à 2km/h mais je plonge. Il pleut un peu, alors je mets ma veste et ma casquette. Une fois sur l'épaule au dessus du lac. Je prends sur la droite d'abord hors sentier avant d'en retrouver un. Quel bonheur de retrouver de l'herbe avec presque plus de cailloux. Je continue ainsi hors sentier. Je rejoins plus bas le sentier venant du col du Vallon et je le quitte très vite pour ne pas trop descendre ni avoir à trop remonter pour aller au Lac Noir. Nouvelle pause pour enlever ma veste, la pluie ayant cessée.

Rude montée au dessus pour atteindre le lac suivant qui n'est pas nommé sur ma carte IGN. Une traversée ascendante sur une vague trace et j'atteins la Colette. Ensuite, la crête bien rocheuse pour atteindre le point culminant. Photos. Ensuite, il faut descendre au mieux, entre les cailloux et les rhodondendrons. Je descends le plus possible pour rejoindre le plus vite possible le Chemin de Ronde, quand même plus roulant. Ca y ai, je le vois, mais il faudrait pas mal de temps pour l'atteindre par un passage facile. Après une bonne descente, je retrouve la route et cette fois, je rentre par le sentier que j'ai loupé tout à l'heure. Cela vaux le coup de longer la Clarée qui forme des cascades à cet endroit. Fin rapide, ayant de bonnes jambes.

Merci à Bernard Mazas pour les 2 itinéraires que j'ai combinés :
http://bbmazas.club.fr/Cerces/lacblanc.html
http://bbmazas.club.fr/Cerces/mome.html

Le Vallon est vraiment superbe, à découvrir.

2007-06-23 23:20:03 : Col de Laurichard depuis le col du Lautaret (23-06-07) - 8 photos - 4 réactions

Pour laisser la voiture se reposer après la longue ascension du col du Galibier, je fais une pause au col du Lautaret pour faire une courte sortie en direction du col de Laurichard, 600m plus haut. Je traverse le parking des camping-cars, continue sur une piste, passe une maison, tiens plus de chemin. Je continue donc hors sentier et je rejoins plus haut. Il reste quelques bons névés. Quelques pierriers et une pente finale qui se redresse avant la crête rocheuse et le col. Aucune matérialisation de ce col sur le terrain.

Photos, et je redescends en privilégiant la neige aux cailloux quand je peux. Je prends cette fois le sentier jusqu'au bout. En fait, en montant, il faut prendre à droite d'une bosse alors que j'ai pris à gauche.

Direction Névache pour la suite des vacances.

2007-06-22 18:36:47 : Tour du Queyras - Guillestre à Aiguilles (17-06-07) - 9 photos - 6 réactions

Dernière journée pour aller rechercher la voiture. Alain, un local et copain de Patrick, nous accompagne sur le début d'étape. On fini de traverser le plateau de Guillestre puis on plonge sur le Guil. A travers champ, hors sentier pour retrouver un sentier, parfois aérien, qui permet d'aller à Gros sans passer par la route. Une portion de piste montante. Je pars devant avec Alain. Un bout de descente. Je ne résiste pas à une portion de chemin recouverte d'aiguilles de mélèzes, sans aucun cailloux, je cours vite, presque au sprint. Il va sans dire que mes jambes vont bien ce matin. Après ce court intermède de descente, on reprend la montée vers le col Garnier, rude d'ailleurs la montée.

Pause photos dans une prairie avec une superbe vue. Il fait bon marcher et courir sous le soleil et un peu de vent. Une traversée et l'on arrive au col Garnier où je découvre l'alpage de Furfande, superbe coin. Un cirque vert entouré de belles montagnes. On passe à proximité des nombreux peits chalets de Furfande. Patrick nous a promis une fontaine mais il est devant et ne s'arrete pas. En fait, la fontaine est plus haut, loin des habitations. Elle est bienvenue car je n'ai bientot plus rien. Encore quelques mètres et on arrive au col de Furfande, accessible en voiture par l'autre versant. Heureusement, un sentier coupe la piste à la descente.

Pause eau à Arvieux, où défilent les cyclistes montant au col de l'Izoard. Alain s'arrete là et rentre avec la voiture laissée la veille. Il doit laisser le VTT de Patrick en passant au lac de Roue. Rude montée pour nous pour rejoindre le GR5 et éviter la montée par la route au hameau des Maisons. Avant ces maisons, on prend un sentier sur la gauche que je n'avais pas pris il y a 2 ans lors de la Grande Traversée des Alpes. Il est agréable mais une fois en haut, il y a 1.7km de piste carrossable pour aller au lac. Tiens, Patrick qui était parti devant est encore à pied. Je les laisse chercher le VTT pendant que je fais des photos. Ils arrivent finalement avec le vélo, qui étais bien caché, non visible du chemin.

Patrick qui a donc un VTT pour s'économiser, court à coté alors que c'est très roulant sur cette piste carrosable. Passage à Souliers où je fais un dernier plein à la fontaine. A l'origine, on devait remonter depuis Souliers pour aller faire encore un col mais Pierre ne le sent pas alors je reste avec eux sur le chemin en balcon. Cela me permet aussi de ne pas faire l'effort de trop car je n'ai que 5 jours pour recuperer avant ma semaine de vacances à crapahuter du coté de Névache. Un peu de route en descente, cette fois Patrick est monté sur son vélo. On retrouve une piste qui descend bien pour traverser un ravin et remonter de l'autre coté. Dernière cote pour rejoindre le hameau du Rouet. Dernière pause puis c'est une longue portion en faux-plats sur une piste. Quelque gouttes tombent. Desncete finale sur Aiguilles. La boucle est bouclée.

Un chouette week-end avec Patrick, qui heureusement pour nous était à court de préparation, et Pierre, bon traileur.
Je remets cela le mois prochain, cette fois sur 4 jours, mais toujours dans ce superbe massif.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net