La course à pied Les blogs courseapied.net : Serge

Le blog de Serge

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-08-27 19:44:59 : Mont Chevrier - refuge du Grand Bec - col de Leschaux

Début de ma semaine de rando-course à Pralognan la Vanoise. J'ai repéré 6 itinéraires sur la carte, il ne me reste plus qu'à trouver le bon pour chacun vu les conditions météo pas géniales. Idéalement, je voulais faire la boucle la plus longue aujourd'hui dimanche mais la pluie du matin et les nuages accrochés aux montagnes m'a fait choisir un parcours montant moins haut.
Départ de mon appartement en courant vers le hameau des Granges. Il y a une éclaircie depuis une heure mais cela n'a pas empeché une ondée avant mon départ alors je suis parti avec la veste de pluie. Je démarre la montée, et m'arrete rapidement pour enlever cette veste de pluie et remplacer ma casquette par un bandeau. Fin de l'ascension par un sentier en lacet dans un couloir, ce doit pas etre la meme chose l'hiver. Je débouche sur le plateau du Mont Chevrier d'où partent plusieurs traces. Pas de marquage. Je reste sur ce qui me semble le sentier principal et c'est bon. Je vois mes 2 premiers randonneurs, qui mangent. Je continue la descente, parfois piégeuse quand la végétation recouvre presque la trace. Belle vue sur la cascade de la Vuzelle.
Cela remonte en direction du Mollard (que je mets du temps à trouver) et du col de la Vuzelle, qui n'est pas sur ma carte IGN. Rude montée et j'arrive à proximité du refuge du Grand Bec. Je croise 2 autres randonneurs. Arret au refuge pour remettre un peu d'eau à mes 2.25l initiaux. Je repars et croise un groupe de 2 randonneurs qui arrivent au refuge. Le sentier vers le col de Leschaux et valloné et bien technique. A cause des nuages, je ne vois pas les montagnes à plus de 3000m qui me dominent. Courte montée pour accéder au col de Leschaux. 1100m plus bas, je vois mon point de départ. Tiens, quelques chose qui bouge, une femelle chamois et son petit arrivent sur ma droite. Ils me voient mais continuent leur route 40m en contre-bas. Beau spectacle.
Il ne me reste plus qu'à descendre dans ce sentier technique sans plus. Dans une épingle, je m'enbrouille les jambes et quitte le sentier. Je m'arrete de suite mais j'ai le pouce en sang. Je ne touche à rien et laisse secher dans la suite de la descente. Je vois très nettement le sentier en lacet dans le couloir de l'aller et retrouve ce sentier.
Seulement 3h10 de ballade sans les pauses, 1700m de D+. Pas de neige fraiche à 2550m, mais qu'en est-il à 2900-3000, altitude de mon plus long parcours ?

Les réactions

Par ric69, le 2006-08-27 21:19:14
Profite au mieux de la semaine en faisant gaffe aux glissades. La météo risque en effet d'être un peu moyenne, va falloir composer au mieux alors bonne chance et profite, ce coin est super pour la rando à peau en hiver, j'imagine que l'été c'est bien aussi.
A+

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Cliquez sur le graphique pour voir les données chiffrées de la séance.


A l'arrivée de ma boucle


Les 5 billets précédents

2006-08-26 02:07:39 : Départ de l'UTMB (25-08-06) - 2 photos - 6 réactions

Comme l'an dernier, je suis présent en tant que spectateur au départ à Chamonix. Ma sortie (1000m de D+ en 47' et 1130m en 1h) ayant duré plus longtemps que prévu, je n'ai pas salué grand monde, faute de trouver quelqu'un parmi 2500 traileurs.

Suivi en direct de la course :
http://live.ultratrailmb.com/

2006-08-19 22:30:23 : Pointe d'Areu depuis Gravin (19-08-06) - 7 photos - 7 réactions

Une montée de presque 2000m d'un coup que j'ai repéré depuis longtemps. La météo semble tenir, j'ai bien repéré l'itinéraire http://perso.orange.fr/trebla-mountain/sortie_ete%20_1_jour_2004/02_tour_areu_300604.htm alors je pars pourr Gravin à coté de Magland, dans la vallée de l'Arve. Départ à 528m pour un sommet à 2478.
Montée sans histoire. Je passe aux chalets de Mont Ferron, terme de la course pédestre, les foulées maglanchardes où j'ai réalisé un podium senior il y a quelques années. Je croise mon premier randonneur qui s'avère être un traileur. J'arrive au pied du passage du Saix, que j'ai bien repéré vu de la voiture. Je double un groupe qui s'est équipé d'une corde. Je tiens mes deux batons dans une main, me tient au cable mis en place et passe sans problème. Le terrain est sec. Je ne vais pas jusqu'aux chalets de Chérente mais monte hors sentier au fond puis sur les flancs de la combe. Je débouche sur la crête à la Tête du Chateau. 4 randonneurs descendent du sommet. Je finis l'ascension pour prendre leur place, seul. Pause photo, un peu de vent et des nuages un peu menacants me font repartir.
Je redescends au niveau du panneau où le col de la Forclaz est indiqué. Descente pleine pente avant de m'apercevoir que cela me fera remonter. Alors, je marche à flanc, et trouve une sente qui me mène au col.
Voyons, comment vais-je descendre ? Il n'y a plus du tout de neige. Des marques "k" indiquent d'aller sur la gauche mais cela ne m'inspire pas. Je reste au milieu. C'est galère au début avant de trouver un zone dans le pierrier où les cailloux sont fins et me permettent de desendre en posant franchement le talon et laisser glisser les cailloux sous le pied. L'arrière de ma guetre remonte sur le tendon d'achille, poussé par les cailloux. A part cela, j'aime bien. Après 2-300m de D-, je retrouve un sentier qui serpente dans le pierrier. Je perds un peu le sentier alors je descends tout droit vers les chalets de Doran. Je vais jusqu'à la fontaine, à coté des chalets et fait le plein d'eau. Je viens de finir mes 2l.
Je remonte la toute fin de la descente pour prendre le sentier menant aux chalets de Mont Ferron. Dans un premier temps, ces des montagnes russes qui ne me font pas perdre d'altitude. Puis, cela descend en foret. Je retrouve mon chemin de l'aller, double le groupe de randonneur que j'avais déjà passé au tout début du passage du Saix et finis la descente. Avec ma pose aux chalets de Doran et la portion vallonée, cela ne m'a pas paru long, ces 1950m de D-.
Demain, si la météo est comme annoncée, je vais juste de l'autre coté de l'Arve pour une sortie du même genre, départ de Lurzier à 550m, sommet de la Tête du Colonney à 2692m.

D'autres photos du parcours :
http://perso.orange.fr/trebla-mountain/zoom_ete_2004/02_tour_areu/01_zoom.htm

2006-07-18 15:10:45 : Le Semnoz par Quintal en vélo (17-07-06) - 0 photo - 0 réaction

Mlagré mon mal aux fesses par manque d'habitude de faire autant d'heure de selle, je fais une 3ème sortie en 3 jours. Encore une fois, je fais une montée dans un sens inconnu.
Départ de Cusy où je gare ma voiture. Pont de l'Abime et la remontée, qui passe bien avec mes jambes qui ont récupérées. Un peu de "plat" et j'attaque la montée de Quintal, moins dur que dans mes souvenirs, il faut dire que mettre le 32 dents aide à ne pas avoir à forcer. Je profite des replats pour bien récupérer avant les très fortes pentes menant à la colonie de vacances à la sortie de Quintal sur la route du Semnoz. Heureusement qu'il y a le replat ensuite. Arrive la partie la plus difficile où j'ai toujours mis pied à terre avec mon double plateau, du temps où je faisais de la compétition. Avec le 32*23, cela passe.
Nouvelle zone de récupération avant de rejoindre la route venant d'Annecy et ensuite cela monte fortement et réguliérement jusqu'au sommet. Je double un couple d'hollandais à vélo. Madame a l'air d'avoir beaucoup de mal dans cette rude montée. Réguliérement, je prends quelques km/h, en me mettant en danseuse. Debout avec un braquet si petit, c'est très facile alors j'accélère sans le vouloir.
Le sommet, non matérialisé par un panneau, vite, fermé le maillot et boire un coup. La descente est sympa avec beaucoup de courbes sans trop de pente. Quelques coups de cul dans la traversée du village de Leschaux et j'arrive au col de Leschaux. Descente sur Lescheraines, que je connais bien et je rentre par le même parcours qu'hier jusqu'à Cusy.

Le graphique de la montée au Semnoz par Quintal :
http://www.salite.ch/chatillo1.htm

2006-07-17 01:45:03 : Revard, col des Prés, Margériaz à vélo (16-7-06) - 0 photo - 1 réaction

Après ma balade de la veille, place à un vrai parcours :-) avec un bon D+. Je suis déjà monté au Revard et au col des Prés, mais jamais dans le sens le plus difficile que je vais faire aujourd'hui. La montée du Revard, je la connais bien pour la faire quand je vais faire du ski de fond, et l'avoir faite en courant lors de la compétition partant d'Aix-les-Bains.
Je démarre par le parcours du triathlon d'Aix qui passe dans la zone artisanale entre Viviers et Méry. Cela me permet de m'échauffer un peu sur du plat. Montée pas trop dur jusqu'à Méry et ensuite, cela ne bascule pas. C'est valloné, globalement montant jusqu'au rond point où le parcours redescends sur Drumettaz. Je continue tout droit et à Mouxy, commence à monter. Je décide de ne pas tomber le plus petit plateau avant la courte redescente de Trévignin. La pente n'est pas trop forte alors cela passe sans que je me mette dans le rouge.
Un cycliste débouche de la première épingle après Trévignin, chouette un point de mire. Quand il a perdu son élan de sa desente, je vais un poil plus vite que lui. Je le rejoins, salut et passe quelques kilomètres plus haut. Je continue la longue montée sans trop de difficultés. Je vois trop tard le point d'eau de la source de la Meunaz. De toute façon, je n'aime pas m'arreter en pleine montée et j'ai encore beaucoup à boire.
Je passe au sommet et descends gentiment sur la Féclaz. Arret pipi à la sortie du village. Je suis doublé par un jeune cycliste peu après mon redémarrage. Je prends la roue et suis surpris de ne pas perdre plus de temps dans des virages difficiles. Passage au col de Plainpalais et je fais la descente facile sur St-Jean d'Arvey à une centaine de mètres derrière ce cycliste avant que l'écart devienne trop grand pour que je le voie. Virage serré sur la gauche à St-Jean d'Arvey, et un peu de plat avant une descente jusqu'à un pont et la rude remontée de l'autre coté. Plein sud, à moins de 15 km/h, je n'ai pas froid.
Juste à la sortie de Thoirry, je trouve une fontaine où je m'arrete pour faire le plein de mes bidons. Je repars l'esprit plus tranquille pour la montée du col des Prés. D'abord facile avant que la pente ne s'accentue. Le plateau du col et le panneau avant la rapide descente sur Aillon-le-Jeune. Nouvel arret eau.
Un petit kilomètre de presque plat et j'attaque la montée de la station de ski de Margériaz. 6kms de montée pour 500m de D+. C'est difficile. La route est complétement défoncé sur 50 mètres, je vais m'amuser à la descente. Il y a un bon replat avant le sommet. Un grand parking, quelques batiments, pas grand chose pour ce départ des pistes. Je fais le tour de l'immense parking afin de récupérer pour la descente par la même route (c'est un cul de sac). La descente se passe pas si mal et je retrouve la route en fond de vallée.
Longue descente pas toujours pentue jusqu'à Lescheraines. Petite remontée à la sortie pour du plat le long du Chéran. Bon faux-plat montant depuis le pont de Banges et redescente sur Cusy. A la sortie de Cusy, je tourne à gauche pour passer par St-Offenge Dessous et Dessus. Je suis tout étonner d'être encore très bien, après plus de 4h de vélo dans les jambes, sur ces routes très vallonées. Je retrouve mon parcours du matin à Trévignin. Presque plus qu'à se laisser glisser jusqu'à Drumettaz. A Clarafond, je retrouve le parcours du triathlon, avec la principale descente et un virage sur la droite, assez piégeux car il se referme.
4h49 de vélo, possible que cela soit mon record de durée en cyclisme.

La montée au Revard (pas la même départ pour moi et je ne suis pas allé jusqu'au sommet, à l'arrivée de l'ancien téléphérique) :
http://www.salite.ch/revard1.htm

Le col des Prés (que la fin pour moi) :
http://www.salite.ch/pres.htm

Margériaz (à partir de l'altitude 905m) :
http://www.salite.ch/7307.htm

2006-07-16 01:10:48 : Tour du lac du Bourget à vélo (15-07-05) - 0 photo - 1 réaction

En cette chaude après-midi, je pars de Drumettaz pour le tour du lac du Bourget. Je l'ai déjà fait en courant lors de la grande course du lac mais jamais entièrement en vélo. Je rejoins très vite le parcours vélo du triathlon d'Aix-les-Bains en septembre et descends sur une route en très mauvais état. Je quitte le parcours et descends par Viviers vers le bord du lac et l'aérodrome. Je prends la piste cyclable qui m'oblige à aller très doucement sur certaines portions. Je longe le port du Bourget du Lac et monte à Bourdeau puis à l'intersection de la nationale 504 qui mène au tunnel du Chat. J'ai juste à traverser pour prendre la route menant au col du Chat. Je mets le 32 dents et monte sans trop de difficultés malgré la chaleur. Au hameau du col du Chat, 500m avant le col, je tourne à droite donc je n'ajouterais pas un nouveau col à vélo à ma collection (j'y suis déjà aller l'an passé à pied lors de ma balade au Mont du Chat).
Maintenant que je suis sur les hauteurs, je ne descends pas :-( La route est vallonée avec une trop longue remontée pour que je puisse maintenir ma vitesse importante des premières pentes. Descente sinueuse sur Quinfieux, petite remontée et encore des virages jusqu'à Conjux, où je retrouve le plat du bord du lac. Je passe le canal de Savière et vais jusqu'à Chindrieux. Petite remontée et une descente vers le lac et un bon bout de plat à passer de part et d'autre de la voix ferrée. C'est à nouveau valloné dans la traversée de Brison St-Innocent avant de retrouver du plat dans Aix-les-Bains. Je dois doubler une voiture qui n'avance vraiment pas, cela m'énerve. Je retrouve la N201, le long du lac. D'habitude, j'évite un maximum les nationales, mais là, il y a une piste sur le coté alors cela passe. Je roule quand même assez vite pour que cela passe plus vite. Avant d'arriver au rond-point, je teste pour voir si j'arrive à atteindre les 45 km/h, 48, j'y arrive mais sent que je manque de puissance pour enrouler mon grand braquet. Montée à Viviers et retour tranquille à Drumettaz.
Beaucoup plus difficile que le tour du lac d'Annecy, aussi joli.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net